Retour à la liste
Samedi 4 avril 2020,
20h
Durée : 50 min
L'atheneum
Tarifs : De 5,50€ à 15€

A difference between 1 and 2

DD Dorvillier & Eric Chenaux
human futur dance corps

A difference between 1 and 2 se montre dans la rencontre psychédélique entre deux énergies. Les interprètes négocient des pas, des accords, des comptes, le silence, la chanson, des suspensions, l'espace. Ils bougent et ils chantent, ils dés-écrivent leurs formes écrites, et ils accueillent l'ordinaire sans répondre aux attentes qui sont y inscrites. Ils sont étranges, drôles, et élégants à la fois. Ils confondent leurs danses pour une chanson. A difference between 1 and 2 is a dream – une chorégraphie pour mettre l'écoute en mouvement.

A propos
du spectacle

La chorégraphe et danseuse DD Dorvillier et le guitariste et chanteur Eric Chenaux présentent leur premier spectacle en commun. Pour cette création, les deux artistes ont décidé d’explorer les relations entre le son et le mouvement, la voix et le corps, la forme et la présence, l’instrument et l’espace, en entrelaçant au plus près leurs pratiques respectives. La danse de DD Dorvillier libère le mouvement de ses codes et de ses représentations, laissant la place à une rencontre où l'on peut voir et entendre différemment. Les musiques et les chansons d'Eric Chenaux sont désarrangées, presque invertébrées, laissant de larges espaces d’oscillations et de balancements où peut advenir cette même rencontre.

 

Musique originale et interprétation  Eric Chenaux

Chorégraphie et interprétation  DD Dorvillier

Direction technique  Nicolas Barrot

Production  Laura Aknin

Remerciements Caty Olive

Production  Banlieues Bleues et DD Dorvillier / human future dance corps

Coproduction  Le Dancing CDCN Dijon Bourgogne-Franche-Comté | Fondation Royaumont dans le cadre du dispositif l’incubateur.

Soutien de la Région Bourgogne-Franche-Comté, du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis dans le cadre de la résidence d’Eric Chenaux à la Dynamo de Banlieues Bleues et de la SPEDIDAM.

 

Photographie : Jacques Goldstein

s'incrire à la missive Pour recevoir nos actualités