Retour à la liste
Dimanche 19 septembre 2021,
14H, 16H
Durée : 35 min
Jardin de la Nef
Tarifs : Gratuit

LA RONDE

Yasmine Hugonnet
Arts Mouvementés

C’est une ronde à quatre corps. Ce sont quatre corps liés par des gestes réciproques et revenants. C’est une ronde où tournent les faces, les dos, les mouvements, comme une frise de temps à la surface d’un vase. La ronde, c’est l’espace que prend le temps pour changer un corps en un autre corps. Chaque corps déroule dans le corps suivant la danse d’un corps commun autour d’un trou de mémoires.

A propos
du spectacle

"La partition de la Ronde se présente comme une étrange horlogerie, faites d’unissons et de canons qui ne suivent pas la cadence d’une mesure mais l’allure d’une entente, concorde respiratoire qui lie les corps et en soutient les élans. Le temps de la ronde n’est pas un nombre mais un fluide, il coule de corps en corps comme une matière vive, un roulis entre le déjà et le encore, une durée vécue dans les transferts du poids. Une course est projetée au devant d’un pas suspendu. Un mouvement expire loin après l’arrivée du geste. Le temps de la ronde est débrayable : selon qu’elles vont à l’unisson ou en canon, les figures lancées dans la ronde tournent plus vite ou plus lentement que le passage des corps dans la suite des gestes. Parfois même, il me semble les voir à rebours, comme ces roues de véhicules qui tournent à l’envers au cinéma. Affaire de vitesses de l’œil, sans doute. La danse, je peux me contenter de l’avoir à l’œil lorsque je suis du regard les évolutions spatiales d’un corps. Mais je peux aussi l'avoir dans l’œil, quand mon regard devance ou retarde les mobiles, lance des accélérations dans les pauses, retient des étapes dans les flux, quand la ronde me fait voir que voir est une danse. Alors elle soulève au devant des gestes actuels une nuée de mouvements virtuels, que j’émule ou que je simule dans l’ivresse des métamorphoses ; une ronde d’épiphanies que je danse en surcroît de la ronde que je vois."

 

Conception et chorégraphie Yasmine Hugonnet 

Danse Jeanne Colin, Audrey Gaisan Doncel, Yasmine Hugonnet, Killian Madeleine 

Lumières Dominique Dardant 

Costumes Tania d’Ambrogio  

Regards & replays Ruth Childs 

Regard extérieur, dramaturgie Mathieu Bouvier 

Responsable de diffusion Jérôme Pique  

Administration Violaine DuPasquier

Crédit photos Anne-Laure Lechat

© Anne-Laure Lechat / La Ronde de Yasmine Hugonnet, 2016

 

PRODUCTION

 

Production Arts Mouvementés 

Coproduction Théâtre Sévelin 36 Lausanne, Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis 

Résidence de création et partenaire Mains d’Œuvres St-Ouen 

Résidence de création Théâtre Sévelin 36 Lausanne 

Soutiens Ville de Lausanne, Canton de Vaud, La Loterie Romande, Bourse de la Société Suisse des Auteurs pour la Création Chorégraphique, Pro Helvetia - Fondation suisse pour la culture, Fondation Ernst Göhner, Fondation Nestlé pour l'Art. 

Yasmine Hugonnet a été artiste associée au Théâtre Sévelin 36 (2015 − 2017) et a bénéficié du programme YAA !, Young Associated Artist, développé avec Pro Helvetia.

 

Teaser : https://vimeo.com/188049403/6ca8cd19f0

 

Biographie de Yasmine Hugonnet :

Yasmine Hugonnet est danseuse et chorégraphe. Elle s’intéresse au rapport entre forme, image et sensation, à la germination de l’imaginaire, à la (dé)construction du langage chorégraphique, au processus d’incarnation et d’appropriation. Née en Suisse, formée au Conservatoire National Supérieur en Danse Contemporaine de Paris, elle crée en 2009 à Lausanne sa compagnie Arts Mouvementés et s’engage dans un long temps de recherche solitaire. Elle produit plusieurs solos, Le Rituel des Fausses Fleurs(2013), Le Récital des Postures (2014), salué par la presse et les professionnels , lauréat du Prix Suisse de danse en 2017, et La Traversée des Langues en 2015. En 2016, elle crée La Ronde-quatuor et en 2017,  le solo Se sentir vivant au Theatre Sevelin à Lausanne. Soutenue par le Theatre de Vidy à Lausanne depuis 2017,  elle présente Chro no lo gi cal en 2018, Extensions en 2019 et Seven Winters en 2020. Son travail est invité régulièrement dans de nombreux théâtres et festivals internationaux. 

s'incrire à la missive Pour recevoir nos actualités