Retour à la liste
Mardi 14 décembre 2021,
20h
Durée : 1h10
Le Consortium Museum
Tarifs : de 5,5 à 15€

ARCHE

Myriam Gourfink
LOLDANSE

En grande architecte de la cosmogonie corporelle, Myriam Gourfink s’offre enfin la rencontre entre deux et uniquement deux danseuses, quoique deux musiciens sont aussi présents… Mais l’ambition de Arche pointe ce qui fait du duo une figure classique de l’amour ou de la haine. Ne serait-il pas possible d’ouvrir un autre champ où la précaution régnerait, où l’effort disparaîtrait tout comme la violence du désir et du ressentiment ? Un espace propice et doux au toucher, au poids partagé, lui-même chorégraphié. Une ergonomie de l’entente qui peut aussi, tout à la fois, se définir comme intense ou palpitante. Un mystère agissant d’équilibre fertile. Une arche sauve, une arche consolide. Myriam Gourfink poursuit donc sa recomposition du monde, sa réécriture, usant de ses propres outils inventés et de son souffle long et bienveillant.

 

Biographie : 

Myriam Gourfink cherche la nécessité intérieure qui mène au mouvement en fondant sa démarche sur les techniques respiratoires du yoga. Guidée par le souffle, l’organisation des appuis est extrêmement précise, la conscience de l’espace aiguë ; la danse se fait lente, épaisse, dans un temps continu. Sa connaissance du mouvement et de l’espace permet à Myriam Gourfink de concevoir des chorégraphies sans phase d’exploration en atelier : grâce à ce qu‘elle subodore d’une situation dansée, nul besoin de se mouvoir pour ressentir la danse ; les sens et l’intellect la reconstituent, voire la prédisent, sans besoin de l’action.

Comme les musiciens, la chorégraphe a développé une écriture symbolique pour composer l’univers géométrique et l’évolution poétique de la danse. À partir de la Labanotation qu’elle a étudiée auprès de Jacqueline Challet Haas, elle poursuit depuis 20 ans une recherche pour formaliser son propre langage de composition. Chaque chorégraphie invite l’interprète à être conscient de ses actes et de ce qui le traverse. Les partitions activent sa participation : il fait des choix, effectue des opérations, fait face à l’inattendu de l’écriture, à laquelle il doit répondre instantanément.

Pour certains projets, les partitions intègrent des dispositifs (informatisés) de perturbation et re-génération en temps réel de la composition pré-écrite : le programme gère l’ensemble de la partition et génère des millions de possibilités de déroulements. Les interprètes pilotent – via des systèmes de captation – les processus de modification de la partition chorégraphique, qu’ils lisent sur des écrans LCD. Le dispositif informatique est ainsi au cœur des relations d’espace et de temps. Il permet, au fur et à mesure de l’avancement de la pièce, la structuration de contextes inédits.

Figure de proue de la recherche chorégraphique en France, reconnue comme telle à l’étranger et invitée par de nombreux festivals internationaux (Springdance à New York, Künsten festival des arts à Bruxelles, La Bâtie à Genève, Danças Na Cidade à Lisbonne etc.), Myriam Gourfink a été artiste en résidence à l’IRCAM en 2004-2005 et au Fresnoy/Studio national des arts contemporains en 2005-2006. Elle a également dirigé de 2008 à 2013 le Programme de recherche et de composition chorégraphiques (PRCC) de la Fondation Royaumont.

 

Spéctale en coréalisation avec Why Note

Partenariat avec le Consortium Museum

 

©François Pailler

A propos
du spectacle

Distribution :
Chorégraphie, Myriam Gourfink
Assistante à la chorégraphie, Carole Garriga
Danse, Deborah Lary & Véronique Weil
Composition, basse & électronique live, Kasper T. Toeplitz
Dispositif lumineux, Vincent Tordjman
Régie générale, Zakariyya Cammoun

Administration, Matthieu Bajolet
Production, Laurence Giraud
Diffusion, Weina Zhang
Communication, Cédric Chaory
 

Production déléguée : LOLDANSE
Coproduction : micadanses - Paris
LOLDANSE est conventionnée par le ministère de la Culture – DRAC Île-de-France.

s'incrire à la missive Pour recevoir nos actualités